Tirages des tarots, astrologie ou voyance : votre nouveau site de voyance au féminin




La fete des morts de part le monde!

Mylène - 11/12/2014

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis ravie de vous retrouver pour cette nouvelle gazette.
Nous voici déjà au mois de novembre et ce mois-ci, nous fêterons l’anniversaire des personnes nées sous le signe astrologique du « Scorpion » soit entre le 23 octobre et le 22 novembre.
Vous en avez sans doute un dans votre entourage et, ce qui est sûr, c’est que le « Scorpion » ne laisse pas indifférent. C’est un être doté de grandes réserves d’énergies qui connaîtra une réussite éclatante s’il réussit à les exprimer pleinement sur le plan physique et sentimental aidé en cela par sa puissante volonté, son courage et sa détermination à toute épreuve.

Malgré sa sensibilité et sa grande gentillesse, le scorpion ne se laisse pas faire et quiconque viendra le troubler et l’ennuyer sera attaqué et renvoyé dans les cordes ! C’est un être qui a un énorme pouvoir de régénération et qui remonte la pente après les plus graves échecs et les plus grandes épreuves. Il est d’une nature secrète et mystérieuse et ne se dévoile pas facilement ; il possède un fort magnétisme. Sa vie intérieure est intense. Il aime découvrir et percer les mystères et les secrets. Il aime lutter et relever des défis. Il peut néanmoins se montrer jaloux de ses collègues dans certains domaines, à moins que cela ne lui serve de tremplin et de stimulation pour faire aussi bien voire mieux qu’eux. Amis Scorpion, très bon anniversaire !!!

PASSAGE HEURE HIVER :

Nous sommes passés à l’heure d’hiver fin octobre, c'est-à-dire que nous avons reculé les montres et pendules d’une heure. C’est donc avantageux pour notre sommeil ; notre corps bénéficie d’une heure de plus pour se reposer et se régénérer. Mais cela est aussi synonyme de rentrer le soir lorsqu’il fait nuit ; voir le soleil s’enfuir plus vite que prévu peut être perturbant et générer un mal être automnal ; notre corps, (tout comme les plantes et les animaux), a besoin de lumière pour vivre et s’épanouir. La lumière aide notre organisme à être en adéquation avec les saisons. Chez l’être humain, ce manque de lumière peut avoir tendance à le rendre morose et de mauvaise humeur. Pensez donc à faire quelques séances de luminothérapie auprès d’un professionnel pour raviver votre vitalité et votre bonne humeur (le praticien prendra connaissance de vos antécédents médicaux). La luminothérapie consiste à s'exposer à une source de lumière spécifique semblable à la lumière naturelle directement au niveau des yeux. Il s'agit du spectre lumineux solaire mais sans infrarouges (IR) et ultraviolets (UV) qui sont nuisibles pour la peau et la cornée. Cette cure de lumière vous permettra de réguler votre horloge biologique, grâce à des lampes spécialement prévues pour reproduire la lumière du jour. Il s’agit d’une petite cure de lumière pour remettre les pendules à l'heure en quelque sorte... Et pensez à vous habiller avec des couleurs vives, chaudes et dynamisantes qui stimuleront votre bonne humeur !

Le dimanche 2 novembre, fête de nos chers défunts : C’est le moment de leur rendre hommage et de les fêter en remerciement de tout ce qu’ils nous ont apporté lors de leur passage sur terre. C’est un véritable festival de couleurs sur les tombes des cimetières à cet effet qui sont parées d’une multitude de plantes et de fleurs en souvenir des doux moments passés avec eux.

Voyons comment cette fête est appréhendée à travers le monde :
Chez les Aztèques, il existait 2 fêtes des morts. Une pour les enfants et 20 jours plus tard une pour les autres défunts. Elles se déroulaient de la même manière et devaient permettre aux âmes des défunts de demander la permission de revenir sur Terre. Avec l’arrivée des colons espagnols, la tradition a légèrement varié : les deux fêtes ont désormais lieu les 1er et 2 novembre.

Les morts récents, c'est-à-dire un mois ou moins, ne reçoivent pas d’offrandes : ils sont considérés comme n’ayant pas eu le temps de demander à retourner sur la terre. Les enfants morts avant d’avoir été baptisés reçoivent des offrandes de fleurs blanches et de cierges. Les autres reçoivent des jouets. Les adultes, quant à eux, ont droit à des offrandes de bouteilles de tequila.

Certains autels respectent strictement les rituels préhispaniques et se composent de 7 étages, représentant les 7 étapes que doit traverser l'âme du défunt avant de pouvoir trouver le repos. En certains lieux, comme du côté d'Oaxaca au Mexique, la population réalise de très beaux tapis de fleurs.
La journée se passe à prier, à chanter, à danser et à jouer de la musique. Dans les maisons, les offrandes sont effectuées sur des autels dans les chambres des défunts.
En fin de journée, les Mexicains boivent en l’honneur des morts. Les Mexicains n’ont en effet pas peur de la mort. Ils s’en moquent, ils jouent et même habitent près d’elle. Pour eux, le personnage de la mort est presque humain...

Au Japon, c’est la fête O-bon : Les maisons japonaises se parent de lanternes colorées pour aider les esprits des défunts ancêtres à trouver le chemin. Pour ceux qui sont morts récemment, les lanternes sont de couleur blanche. Cette fête religieuse, qui est venue de Chine il y a 500 ans, est aujourd’hui fériée pendant 3 jours. C’est l’une des fêtes les plus populaires du Japon. Les dates de célébration diffèrent selon les régions. La date était au départ fixée au septième mois du calendrier lunaire mais de nos jours, elle est célébrée du 13 au 15 juillet à Tokyo et à la mi-août dans la plupart des autres régions du pays. Au cours de cette période, les Japonais des grandes villes retournent dans leur village natal pour s'occuper des tombes de leurs ancêtres. Ils les fleurissent et les décorent avec des lanternes en papier. Des lanternes et des offrandes de nourriture sont aussi placées sur des autels devant les maisons. Les portes des temples, considérées comme les portes de l’enfer, s’ouvrent pour permettre aux défunts de revenir sur Terre rendre visite à leurs proches qui les soulageront de leurs souffrances. A la fin de la fête O-bon, les familles déposeront les lanternes sur un fleuve ou sur la mer et grâce à ces lumières bienfaitrices, les esprits pourront regagner l’au-delà, apaisés. Les festivités d’O-bon sont aussi le théâtre de danses traditionnelles, les Bon-odori. Parmi elles, le Chankoko est consacré aux familles dont l’un des membres est mort l’année précédente.

En Chine, la Fête des Morts ou Fête de la Clarté est fêtée autour du 4 avril de chaque année. Ce jour là, pour les Chinois, c’est l'occasion de rendre hommage aux défunts et d’honorer leur mémoire. La tradition veut que l'on offre un sacrifice à ses ancêtres ou que l'on visite les tombes de ses proches parents ou amis décédés. En Chine, La Fête des Morts, est une fête traditionnelle de nettoyage des tombes depuis 1935. On offre des aliments, un bouquet de fleurs et quelques objets qui plaisaient au défunt de son vivant, on brûle des papiers et enfin on se recueille devant le défunt. Au contraire de la tristesse, on partage pendant ces 3 jours de vacances, la joie et l'espoir apportés par le printemps puisque ce jour est aussi l'annonce de la venue du printemps. Un total de 520 millions de personnes auraient visité les tombes de leurs ancêtres l'année dernière lors de cette fête et plus de 30.000 personnes à travers le pays ont été mobilisées pour aider à maintenir l'ordre lors de son déroulement. Nous terminerons l’agenda de novembre, avec le mardi 11 qui commémore l’Armistice de 1918, qui marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918), la victoire des Alliés et la défaite totale de l'Allemagne. Avant de nous quitter, je vous invite à découvrir ce beau poème : Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends. J’irai par la forêt, j’irai par la montagne. Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps. Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées, Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit, Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées, Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe, Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur, Et, quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur. Victor Hugo Je vous souhaite à toutes et à tous une agréable lecture et un merveilleux mois de novembre.

A bientôt,

Dernier article


©2018 EyesVoyance - est un site destinée aux arts divinatoires tels que l'Astrologie, la Cartomancie, les Médiums, la Numérologie, la Tarologie et la Voyance. L'utilisation du site est réservé à une public adulte. L'ensemble de vos interlocuteurs vous garantissent une consultation téléphonique (ou tout autre support) totalement confidentielle et privée. Chaqu'un est tenu au secret professionnel le plus stricte et rigoureux.